Questions-Réponses > Industrie et emploi

Le parc éolien en mer de Fécamp est au centre d’un plan industriel ambitieux, créateur de 7 000 emplois en France au travers de plusieurs projets éolien en mer.

La construction va mobiliser plus de 1 400 emplois, principalement en Normandie avec par exemple :

  • au Havre, l’usine de fabrication d’éoliennes de Siemens-Gamesa, dont la construction doit débuter au cours de l’été 2020, permettra la création de 750 emplois.
  • au Havre également, le chantier de fabrication des fondations gravitaires des éoliennes mobilisera environ 600 personnes.
  • à Cherbourg, le site d’assemblage de pré-assemblage des éoliennes mobilisera également
  • à St Nazaire, l’entreprise Chantier de l’Atlantique mobilisera près de 250 emplois pour la construction de la sous-station électrique.

Lors de l’exploitation, c’est à Fécamp que la base de maintenance générera une centaine d’emplois pendant toute la durée de vie du parc.

Une équipe chargée des relations portuaires, industrielles et territoriales a été mise en place et travaille en lien étroit avec les entreprises locales pour les accompagner vers le marché de l’éolien en mer.

Cette équipe mène des actions d’information des entreprises et des acteurs socio-économiques sur les besoins industriels du projet et les opportunités de création d’activités associées (journées d’information, rendez-vous d’affaires,…).

Depuis 2007, de nombreuses études ont été réalisées sur la zone du projet en partenariat avec des associations environnementales locales et des bureaux d’études reconnus en France.

Ce travail effectué à l’aide de mesures en mer, analyses en laboratoire et modélisations numériques, a permis une prise en compte des principaux enjeux du territoire :

  • Les fonds marins et l’hydrodynamisme qui conditionnent l’évolution du trait de côte, la qualité des eaux et des sédiments.
  • Les espèces halieutiques.
  • L’avifaune.
  • Les espèces benthiques et les mammifères marins.
  • Le paysage.