Fonctionnement d’un parc éolien en mer

De quoi est composé un parc éolien en mer ?

 

Un parc éolien en mer est composé de différents éléments complémentaires permettant la production d’électricité, celle-ci étant produite grâce à la force des vents puis transformée dans la sous-station électrique avant de rejoindre le réseau terrestre.

Le bon fonctionnement d’un parc éolien en mer impose des interventions régulières de techniciens, au départ de la base de maintenance, située à proximité immédiate du parc. Ce centre de supervision accueille les équipes d’exploitation et de maintenance qui pilotent les opérations de maintenance, la surveillance et l’optimisation du parc, le suivi des conditions météorologiques et la planification des interventions.

A – L’éolienne et sa fondation

L’éolienne, dont les pales s’orientent pour prendre au mieux le vent et entraîner la rotation du rotor, transforme l’énergie du vent en électricité.
Elle est posée sur une fondation dite gravitaire. Chacune pèse, vide, près de 5 000 tonnes et mesure 31 mètres de diamètre à sa base. La pièce de transition, de couleur jaune vif, fait le lien entre la fondation et l’éolienne, et est équipée de feux de signalisation maritimes.

 

B – Les câbles sous-marins inter-éoliens et la sous-station électrique

Les câbles sous-marins inter-éoliens servent à transporter l’électricité produite par les éoliennes jusqu’à la sous-station électrique. Ils sont majoritairement ensouillés, c’est-à-dire enterrés dans le sol marin.
La sous-station électrique, point névralgique du système électrique, récolte l’électricité produite par les éoliennes et la transforme pour l’envoyer vers le poste électrique à terre.

 

B – Les câbles de raccordement

Les câbles de raccordement permettent d’acheminer électricité produite par les éoliennes depuis le poste électrique en mer vers les zones de consommation à terre, via deux câbles de 225 000 volts.

 

Comment fonctionne une éolienne en mer ?

 

Une éolienne en mer fonctionne comme une éolienne terrestre, tout en étant adaptée aux contraintes de l’environnement marin. Installée au large des côtes, elle est raccordée au réseau terrestre par deux câbles sous-marins.

Les éoliennes marines, plus grandes que les éoliennes terrestres, bénéficient de vents plus réguliers et plus puissants qu’à terre. A puissance égale, une éolienne en mer peut produire deux fois plus d’électricité qu’une éolienne à terre. Le fonctionnement est assuré par la force du vent qui doit être au minimum de 15 km/heure.

Les éoliennes du parc éolien en mer de Fécamp sont d’une toute nouvelle génération, considérée en 2021 comme l’une des plus puissantes au monde.

 

 

1 – La pale

Sa forme profilée lui permet de capter un maximum de vent. La longueur de la lame est de 75 m.

 

2 – La nacelle

La nacelle contient la génératrice, c’est ici que l’électricité est produite. Sa puissance est de 7 mégawatt.

 

3 – Le mât

Il permet de positionner la nacelle à la bonne hauteur pour capter le maximum de vent. Il abrite également des éléments électriques importants, et permet aux techniciens de maintenance de monter jusqu’à la nacelle par des échelles et monte-charge.

 

4 – La plateforme et l’échelle d’accostage

L’échelle d’accostage permet aux techniciens de maintenance de monter sur l’éolienne depuis un navire spécialisé. La plateforme permet de circuler en pied d’éolienne et comprend un ensemble d’équipements, comme une petite grue permettant de monter les équipements nécessaires à la maintenance.